Accueil GTVR TransVision Cookshire NetRevolution LocalMedias EstriePlus.com Blog Nous joindre

4 raisons d'investir dans l'immobilier locatif en 2019

Avec une perspective de croissance de 2% en 2019 et 2020 selon la Banque du Canada et un taux de chômage toujours très bas, investir dans des logements locatifs est intéressant à plus d’un titre : prix, rentabilité, amortissement, garanties, on vous explique tout.

Un contexte immobilier favorable

Le Québec a été élu meilleure province pour investir dans l’immobilier ! Il faut dire que les prix du m2 à Montréal et à Québec sont nettement inférieurs à la moyenne nationale.  Et le marché est tellement dynamique qu’il est plutôt facile de trouver un bien en fonction de son budget. La seule contrainte : bien étudier la rentabilité du projet.  Pour cela, mieux vaut investir dans un quartier recherché ou qui monte et bien comparer le prix des biens environnants pour acheter au juste prix.

Un contexte économique intéressant

Montréal est le 2e pôle économique du pays. D’ailleurs les transactions immobilières ont enregistré une hausse de 5% en 2018 et 2019 est bien partie ! De nombreux programmes immobiliers sont en construction pour faire face à la demande de location toujours croissante. Un logement se loue donc vite et bien.  D’autant que les universités sont de qualité et à des prix eux aussi abordables, les étudiants qui doivent se loger sont très nombreux.

Une fiscalité attractive

Devenir propriétaire ne signifie pas crouler sous l’impôt, bien au contraire. Toutes les charges sont déductibles : assurances, frais de copropriété, taxes foncières, entretien des immeubles, frais de mise en location… De plus, l’amortissement du prix d’achat chaque année diminue la base imposable.

Des protections pour le locataire et le propriétaire

Tout droit venues des États-Unis, des assurances sont destinées à rassurer à la fois le locataire devant ses obligations et le propriétaire pour l’encaissement des loyers :

  • L’assurance bail couvre le loyer en cas d’invalidité ou de maladie du locataire pendant 2 ans. Face à l’incertitude de la vie, cette option est propre à protéger sa famille.
  • L’assurance locateur assure des revenus locatifs à hauteur de 75% en cas de loyers non payés.  Il en coûte un pourcentage mensuel du montant du loyer fixé sur le bail.
  • Après un jugement rendu par la Régie à l’encontre d’un locataire mauvais payeur, il vous reste à faire appel à un spécialiste en loyer impayé et recouvrement, bien plus efficace qu’une agence de recouvrement classique.  Il rachètera vos créances !