Chat with us, powered by LiveChat
Accueil GTVR TransVision Cookshire NetRevolution LocalMedias EstriePlus.com Blog Nous joindre

Décontamination d'amiante : les différents niveaux de risque

Les procédures de désamiantage sont définies par trois niveaux de décontamination différents. Selon le niveau de risque des matériaux contenant de l'amiante, le travail sera défini comme une décontamination à faible risque, à risque moyen ou à haut risque.

Chaque niveau de décontamination a une quantité croissante de procédures de sécurité pour assurer l'élimination sûre de l'amiante de la zone. Ces procédures sont en place pour protéger les travailleurs sur le chantier et également pour assurer l'élimination appropriée de l'amiante de la zone.

Décontamination d’amiante à faible risque

Les décontaminations à faible risque ne nécessitent pas de confinement. Souvent, un simple ruban peut suffire à éloigner les gens de la zone de décontamination.

La surveillance de l'air doit être effectuée au début du projet pour s'assurer que les fibres en suspension dans l'air se situent dans les limites acceptées. Les matériaux à enlever doivent être humidifiés avec un tensioactif pour empêcher les fibres d'amiante de se disperser dans l'air

Décontamination d’amiante à risque moyen

Les décontaminations à risque moyens, également appelés modérés, nécessitent un confinement. Cela signifie que tous les matériaux qui ne sont pas retirés doivent être couverts.

Une sortie chambrée à trois étages doit être aménagée avec une salle sale, une salle de transfert et une salle blanche. Tous les matériaux sortant du confinement doivent être ensachés, essuyés puis ensachés deux fois dans des sacs d'amiante jaunes.

Tous les travailleurs sortant d'un confinement à risque moyen doivent s'essuyer à l'aide d'un chiffon imbibé d'eau savonneuse.

Tous les vêtements portés dans le cadre d'une décontamination à risque moyen doivent rester confinés et sont considérés comme des matériaux contaminés.

La surveillance de l'air est obligatoire à l'intérieur de l'enceinte de confinement, à l'extérieur de l'enceinte de confinement et dans la salle blanche, et un test d'exposition professionnelle quotidien est effectué.

Une pression d'air négative doit être maintenue tout au long de la décontamination. Les matériaux contenant de l'amiante à risque moyen comprennent le plâtre pour cloisons sèches, les enduits décoratifs, les bardeaux de toiture et les panneaux muraux.

Décontamination d’amiante à risque élevé

Les protocoles des confinements pour la décontamination à risque élevé sont nettement plus stricts, en raison du risque accru de manipulation de matériaux contenant de l'amiante à haut risque.

Un confinement en trois étapes, composé d'une salle sale, d'une salle de transfert, d'une douche et d'une salle blanche, doit être mis en place pour tous les désamiantages à haut risque.

Une cabine de douche équipée d'un filtre de 10 microns est nécessaire pour maintenir l'amiante hors de l'approvisionnement en eau.

Les travailleurs doivent être nus sous la combinaison de protection et doivent se doucher avant de quitter la zone de confinement pour nettoyer les fibres potentielles d'amiante.

Tous les matériaux sortant du confinement doivent être ensachés, le sac contenant les matériaux doit ensuite être lavé et placé dans un sac propre dans la salle de transfert.

La surveillance de l'air doit être mise en place à l'intérieur, à l'extérieur et dans la salle blanche.

En plus d'une surveillance étendue de l'air, un échantillon professionnel quotidien est prélevé pour assurer la sécurité de la zone de travail.

Une pression d'air négative doit être maintenue pendant toute la durée de la décontamination. Les matériaux considérés comme étant à haut risque comprennent : le linoléum, les plafonds en pop-corn ou stuc, la vermiculite, l'isolation des chaudières, l'enveloppe des tuyaux, les dalles de plafond et l'isolant à l'amiante pulvérisé.