Accueil GTVR TransVision Cookshire NetRevolution LocalMedias EstriePlus.com Blog Nous joindre

Neuropathie sensitive : quels sont symptômes?

La neuropathie sensitive est une affection des nerfs qui contrôlent la sensation. Les symptômes dépendent des nerfs affectés, comment identifier ses symptômes ?

Qu’est-ce qu’une neuropathie sensitive ?

La neuropathie sensitive est une maladie du système nerveux périphérique. Constitué d’un vaste réseau de nerfs, il relie le système nerveux central au reste des organes du corps. En cas d’atteinte, ceux-ci ne fonctionnent plus correctement.

Les symptômes

Dans le cas d’une neuropathie sensitive, les symptômes ressentis sont des picotements, des brûlures, des crampes, des douleurs lancinantes ressemblant à des chocs électriques, une sensation d’engourdissement, des démangeaisons. A terme, il peut y avoir un affaiblissement musculaire. La maladie touche le plus souvent les personnes de plus de 65 ans et les diabétiques. Mais si le seul symptôme est la faiblesse musculaire, il s’agit probablement d’une neuropathie motrice.

Ainsi, en présence de picotements dans la main, accompagnés d’une sensation d’engourdissement et de douleurs principalement nocturnes, le diagnostic sera probablement un syndrome du canal carpien. Il faudra alors faire un électromyogramme de la main.

Pour vérifier s’il n’y a pas une compression du nerf médian ou au contraire une paralysie du nerf radial qui innerve le coude, le poignet et les doigts.

En cas de tension artérielle, de transpiration ou de changement de rythme cardiaque, la neuropathie est dite autonome.

Un fourmillement, des crampes et une fonte musculaire peuvent aussi traduire une polynévrite, c’est-à-dire une lésion des fibres nerveuses les plus longues. C’est une maladie dégénérative. Il faudra la distinguer de la polyradiculonévrite, une atteinte de la racine et des nerfs des 4 membres révélant ou une maladie de Guillain-Barré ou de Hodgkin.

Chez les diabétiques, le contrôle du taux de glycémie doit être régulier, car les risques de neuropathie sensitive sont élevés en cas de déséquilibre.

Par ailleurs, il faut savoir que les neuropathies sensitives entraînent toujours un déficit moteur.

Les facteurs de risques

Parmi les facteurs de risques d’une neuropathie sensitive, citons le traumatisme, la compression nerveuse locale (cas du tunnel carpien à la suite de mouvements répétés ou contraints), l’arthrose, les maladies infectieuses et certains médicaments, les barbituriques notamment.

Les traitements

Les traitements consistent à soulager la douleur et réparer les dommages. Mais chacun dépend de la nature de la lésion. En général, le médecin prescrit des analgésiques, des séances d’acupuncture et de relaxation. Selon le cas, on donnera aussi des antidépresseurs. Il faudra aussi baisser le taux de sucre chez les diabétiques.

Source photo: pixabay.com