Chat with us, powered by LiveChat
Accueil GTVR TransVision Cookshire NetRevolution LocalMedias EstriePlus.com Blog Nous joindre

Quelle différence entre une transmission automatique et une transmission manuelle?

            Transmission manuelle ou automatique? Il s’agit probablement du choix en matière de mécanique automobile qui a le plus grand impact lors de la conduite, car il change de manière notable la manière de conduire un véhicule, les comportements à adopter et les éléments sur lesquels le conducteur doit maintenir sa concentration.

Transmission manuelle

            La transmission est le système qui permet à un véhicule de changer de vitesse. Celle dite « manuelle » est mécanique. Il comprend un bras de vitesse et une pédale d’embrayage. Ainsi, le conducteur a le loisir de passer lui-même d’un rapport de vitesse à l’autre au moment où cela lui semble le plus approprié. Le régime moteur au moment de ce changement peut être plus ou moins élevé selon la préférence du conducteur qui peut ainsi adapter sa conduite pour maximiser ses économies de carburant ou pour ralentir l’usure des freins.

            Ce type de transmission ne s’appelle pas « manuelle » pour rien puisqu’une main doit être libérée du volant pour procéder au changement de rapports de vitesse (en manipulant le bras de vitesse). La pédale d’embrayage est, elle, poussée par le pied gauche, inutilisé avec une transmission automatique.

            En plus de proposer une conduite où le conducteur est plus en contrôle, la transmission manuelle permet de faire des économies. Une voiture munie de ce type de boîte de vitesse coûte environ 1000$ de moins que son équivalent automatique. Aussi, l’entretien et les réparations au garage automobile de ce type de transmission sont moins onéreux.

            Toutefois, il faut un peu plus d’entraînement pour développer ses habiletés de conducteur manuel qu’automatique.

La transmission automatique

            Cette dernière propose des changements de rapport de vitesse qui se font automatiquement selon la vitesse d’accélération, sans que le conducteur ait à y songer. En contrepartie, elle nécessite plus de composantes électroniques et électriques. Cela signifie une valeur d’achat plus élevée, mais aussi des réparations plus délicates et coûteuses lors d’un bris.

            Elle ne comporte, évidemment, pas de pédale d’embrayage et le conducteur n’a pas besoin de manipuler le bras de vitesse pour changer les rapports de vitesse. Ce dernier est d’ailleurs remplacé par un levier proposant des modes de fonctionnement : stationnement, marche arrière, point mort, marche avant et conduite sportive. La conduite se fait donc de manière plus simple puisqu’il y a moins de gestes à poser. Cela se remarque particulièrement lors de la conduite en ville (ou dans le trafic) où les arrêts, les ralentissements et les accélérations sont plus nombreux.

            Ce ne sont toutefois pas les deux seules options existantes. Des transmissions intermédiaires sont aussi offertes. Pour faire un choix éclairé, il est important de se renseigner sur les différentes particularités de chacun des modèles et de bien connaître son style de conduite. Une conduite manuelle donne l’impression d’être plus en contrôle du véhicule, mais la conduite automatique laisse une meilleure concentration pour les autres éléments de la conduite.